Informations Covid-19

Le Corcovado

Après avoir traversé la forêt urbaine de Tijuca en train à crémaillère, vous arriverez au sommet d'un des emblèmes de Rio, le Corcovado, gardé par la statue du Christ. 38 mètres de haut, 1145 tonnes, l'édifice est impressionnant… et la vue également !

Qui a découvert Rio de Janeiro ?

Au départ habité par les Amérindiens, le littoral de Rio de Janeiro voit arriver les premiers explorateurs européens le 1er janvier 1502 en la personne de Gaspar de Lemos, de Gonçalo Coelho et d'Amerigo Vespucci. Les Amérindiens Tamoyos qui y vivaient installèrent rapidement un troc avec les Européens et les premières relations commerciales s'installèrent. Mais ces relations n'avaient rien de pacifiques puisque les explorateurs portugais eurent la fâcheuse habitude de prendre les Amérindiens comme esclaves. De leur côté, les Amérindiens observaient des rites anthropophagiques et commençaient à commercer avec les Français. Durant le XVIème siècle, la région fut mise à sac par les pirates et les corsaires français et c'est en 1555 que le roi Henri II décide d'y installer une colonie protestante et y envoient des protestants français pour y exercer librement leur religion. Le roi du Portugal, refusant de partager son territoire, y envoie le chevalier Mem de sa qui y expulse les Français. Ceux-ci restent quand même dans la région. C'est en 1565 que Estacio de Sa, neveu du chevalier, fondit la ville telle qu'on la connaît. À ce moment de l'histoire, Rio se nomme São Sebastião do Rio de Janeiro, ce qui signifie Saint Sébastien du fleuve de janvier, nom donné en l'honneur du roi du Portugal Sébastien Ier. Capitale coloniale jusqu'en 1808, elle devint la capitale du Portugal lors de l'invasion du Portugal par Napoléon, devenant ainsi la seule capitale européenne à ne pas se trouver sur le territoire européen. Aux alentours de 1820, le port de Rio de Janeiro s'ouvrit enfin au marché international marquant le début d'une nouvelle ère économique. Le 7 septembre 1822, le prince Pierre Ier déclara l'indépendance du Brésil et décida de conserver Rio comme capitale. Au cours de son histoire, Rio de Janeiro transféra son identité de capitale à Brasilia, une ville conçue de toutes pièces afin de mettre un terme à l'éternelle rivalité qui existait entre Rio, la capitale culturelle et politique du Brésil, et Sao Paulo, la capitale économique. Cela n'empêche pas la ville d'être encore aujourd'hui la vitrine culturelle et touristique du Brésil à travers le monde.

La Statue de Rio : le Christ Rédempteur

Vous vous demandez comment s'appelle la statue de Rio ? Voici la réponse. Le Christ Redempteur est sans conteste le monument le plus emblématique de la ville de Rio de Janeiro. La célèbre statue du Cristo Redentor se tient bras en croix au sommet du Corcovado, une colline haute de 710 mètres et visible depuis n'importe quel quartier de la ville. La statue du Christ Rédempteur fait la taille de 38 mètres de haut. Au début, le Christ Rédempteur n'est qu'un simple monument religieux mais au fil des années, elle est devenue l'un des emblèmes les plus célèbres de la ville de Rio. Elle est aujourd'hui connue dans le monde entier. Classé monument historique depuis 1973, le Christ Rédempteur est l'un des lieux les plus touristiques du pays avec pas moins de 750 000 visiteurs par an. Le Christ Rédempteur, du haut du Corcovado, surplombe la forêt de Tijuca et son aire au sol ne fait pas moins de 100m2. Son poids est estimé à 1145 tonnes. Ses dimensions sont les suivantes : chacune des mains mesure 3,20 mètres, la tête mesure 3,75 mètres, la largeur de la tunique du Christ est de 8,50 mètres tandis que l'envergure d'une main à une autre est de 28 mètres. Ses dimensions en font l'une des plus grandes statues du Christ au monde. Au pied du Christ Rédempteur se trouve une chapelle dédiée à Nossa Senhora Aparecida, sainte patronne du Brésil, où sont célébrés les baptêmes et les mariages. En moyenne, la statue du Christ Rédempteur est touchée par la foudre six fois par an. D'ailleurs, en 2014, la moitié du pouce de la main droite fut cassé par la foudre.

Qui a construit le Corcovado ?

La construction du Christ Rédempteur au sommet du Corcovado a commencé en 1926. Elle a duré cinq ans et s'est terminée en 1931. L'idée de bâtir un monument religieux au sommet du Corcovado naît pour la première fois en 1859 et c'est le père lazariste Pedro Maria Boss qui la suggère. Pourquoi a-t-il eu cette idée ? Parce que lorsqu'il est arrivé à Rio de Janeiro, il fut séduit par l'endroit et demanda à la princesse Isabelle du Brésil de lui fournir les moyens nécessaires pour commencer son projet de monument religieux. Bien que son projet soit en accord avec l'époque, il n'y donna pas suite. Mais l'idée ressurgit en 1921 au moment où les commémorations du centenaire de l'indépendance du Brésil étaient organisées. C'est l'Église qui en parle comme étant la solution afin de réaffirmer son pouvoir et son influence au Brésil. Au départ, l'idée était de construire un Christ en bronze et de l'exposer au sommet du mont du Pain de Sucre. Mais deux autres endroits sont proposés : le Corcovado et le mont de Santo Antonio. C'est le premier qui recueillera les suffrages. Un concours est mis en place pour savoir qui aura la chance de construire le Christ Rédempteur. C'est l'ingénieur brésilien Heitor da Silva Costa qui remporte le concours. Après s'être rendu en Europe, il confie le projet au sculpteur français Paul Landowski. La première pierre du chantier est posée le 4 avril 1922 mais le véritable chantier ne commencera qu'en 1926. Après des années de construction, de recherche de matériaux, d'armature métallique changée en armature de béton, le Christ Rédempteur est inauguré le 12 octobre 1931. S'il est le sujet de mécontentement des autres institutions religieuses de la ville et notamment de l'église protestante, la statue finit par faire l'unanimité et devient rapidement un emblème de la ville.

Quelle est la hauteur du Corcovado ?

Le Corcovado est le pic montagneux qui se trouve en plein centre de Rio. Il culmine à 710 mètres d'altitude. À son sommet se trouve la statue du Christ Rédempteur que l'on appelle parfois Corcovado. La statue fait 38 mètres de hauteur : 30 mètres pour le Christ en lui-même et 8 mètres pour le socle. Pour trouver un équivalent, on dit que le Christ Rédempteur de Rio fait la taille d'une tour de douze étages. Sa tête seule fait déjà 3,75 mètres de haut. Ses mains font 3,20 mètres et avec une envergure de 28 mètres, la statue est presque aussi haute que large. En fait, le corps du Christ représente près d'un tiers de la statue.

Comment aller au Corcovado de Rio ?

Il existe plusieurs moyens de transport qui vous mènent au sommet du Corcovado pour aller admirer la statue du Christ Rédempteur.

En train

Le train est certainement le moyen le plus pittoresque. Il part de la gare de Cosme Velho et vous dépose au sommet. Le chemin de fer traverse le parc national de Tijuca. Si vous avez la chance de vous trouver sur le côté droit du train, vous pourrez profiter par les fenêtres d'une superbe vue sur le parc et sur la forêt. Pour monter jusqu'au sommet du Corcovado, il faudra compter environ vingt minutes. Des trains partent de la gare toutes les demi-heures de huit heures du matin à dix-neuf heures. Vous ne pouvez pas les louper, ils sont rouge vif. Vous trouverez des billets à différents endroits de la ville mais vous pourrez aussi les prendre sur internet. En choisissant de monter en train, vous paierez un billet aller-retour avec visite du monument comprise. Le tarif dépendra de la saison à laquelle vous vous trouvez. Le train circule à une vitesse de 15 km/h pendant la montée et de 12 km/h pour la descente. Il transporte jusqu'à 345 personnes par heure.

En bus

Des navettes mises en place par la préfecture de la ville peuvent vous emmener jusqu'au sommet du Corcovado. Ces navettes se trouvent à proximité de lieux touristiques comme la plage de Copacabana, le métro de Largo do Machado ou encore à Paneiras. Elles circulent sept jours sur sept de huit heures du matin à dix-sept heures. Les départs se font à peu près toutes les dix minutes.

À pied

Certains aventuriers se laissent tenter par la traversée de la forêt de Tijuca. Il faudra compter une bonne heure de randonnée et être équipé de bonnes chaussures. Pensez aussi à prendre de l'eau et un vêtement étanche en cas de changement de temps. Le départ de la randonnée se fait au parc Lage. Sachez que la balade jusqu'au sommet n'est qu'une pente raide. La première partie est relativement simple mais une fois que vous aurez passé les trois cascades, les choses se compliquent. Mais en marchant lentement, tout le monde peut y arriver.

Liste des voyages incluant ou proposant cette activité :

* prix par personne à partir de et sur une base 2 personnes
t

150

créateurs de voyages

r

22651

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

149496

voyageurs nous ont fait confiance

Haut