Informations Covid-19

Culture en Argentine

L’Argentine se nourrit d’une culture florissante, d’une âme festive et de traditions perpétuées. Alors que l’artisanat offre un paysage culturel chamarré, le tango rythme le quotidien d’une population fière de son identité. L’Argentine ne se limite donc pas à la passion du football, mais regorge de nombreuses curiosités culturelles à découvrir.

Traditions et artisanat en Argentine

Découvrez nos suggestions d’itinéraires en Argentine :


Les traditions et l’artisanat en Argentine font partie intégrante de la vie des habitants. Le tango est désormais le symbole de l’identité nationale argentine. Pourtant, cette danse a eu des débuts difficiles puisqu’elle était alors rejetée par la bourgeoisie de l’époque, vers la fin du XIXe siècle. Et pour cause, le tango était créé par des immigrants, majoritairement des hommes pauvres, seuls et en quête d’une vie meilleure. Cette origine des premiers danseurs de tango a fait de cette danse une exclusivité des pauvres. Il fallait attendre le succès que rencontre le tango en Europe pour que les classes aisées de Buenos Aires s’y intéressent, jusqu’à l’adopter complètement. Au-delà des pas de danse et du rythme, il s’agit d’un art de vivre, d’une expression populaire devenue emblème du pays. Le tango est d’ailleurs inscrit au Patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO.

Le syncrétisme religieux caractérise aussi l’Argentine. Alors que plus de 90 % de la population sont catholiques, le culte des santos et de la Panchamana reste dynamique. Les santos sont des saints populaires vénérés pour leur détermination, leur insoumission ou encore leur pauvreté. Ils rendent justice à ceux qui les consacrent. L’omniprésence des santos dans la tradition est telle que l’Église les accepte au point de leur dédier des autels et des messes. Parmi les santos privilégiés figurent Gauchito Gil et Difunta Correa.

L’artisanat argentin est haut en couleur, notamment grâce à sa promiscuité avec la Bolivie, mais aussi aux paysages diversifiés de son territoire. Les travailleurs de sel dans les Salinas Grandes mettent tout leur savoir-faire ancestral pour réaliser des sculptures de sel. De leur côté, les villageois de Pumamarca offrent de belles teintures tout droit sorties des Andes.

Le gaucho compose un aspect de l’artisanat, à travers son pantalon bombacha, son poncho en laine de lama ainsi que son béret. Enfin, le cuir argentin est parmi les plus beaux au monde, que ce soit le cuir de vache ou de carpincho.

Festivités et jours fériés en Argentine

Le calendrier des festivités et jours fériés argentins est ponctué de quelques fêtes historiques, religieuses et même originales.

De février à mars, pendant les week-ends, se déroule le carnaval de Gualeguaychu. À cette même période a lieu aussi la fête des vendanges à Mendoza ainsi que le carnaval à Salta.

Le 25 mai, les Argentins commémorent la Révolution de mai 1810 ayant permis l’indépendance du pays.

Le 17 juin, ils rendent hommage au Général Martin Miguel de Güemes, père de la résistance aux Espagnols.

Le 20 juin, l’Argentine célèbre la Fiesta de la bandera (fête du drapeau) en hommage à Manuel Belgrano, créateur du drapeau national.

Le 9 juillet, les Argentins célèbrent le jour de l’indépendance de leur pays (9 juillet 1816).

Le 17 août, ils commémorent le jour de la mort de José de San Martin, père de la patrie décédé le 17 août 1850.

En août, Buenos Aires organise le festival international du tango.

Le 6 au 11 septembre, les Argentins font des processions religieuses à Salta appelées El Señor y la Virgén del Milagro.

En octobre, ils célèbrent Oktoberfest, fête de la bière, à Villa General Belgrano.

En novembre a lieu la fête des gauchos à San Antonio de Areco.

Le 11 décembre est dédié au jour du tango à Buenos Aires, à l’anniversaire de Carlos Gardel, une figure mythique du tango.

L’Argentine célèbre d’autres fêtes assez inattendues, comme celle du chocolat, des femmes enceintes, des secrétaires ou encore des animaux.

L’Argentine réserve ainsi mille et une surprises à ses visiteurs. Amateurs de breuvage, vous avez le choix entre le maté, boisson mythique argentine, ou le vin. Mendoza, un mot sans doute évocateur aux œnophiles, puisqu’il s’agit d’un des plus importants vignobles du pays, dont la réputation du vin dépasse les frontières.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

22651

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

149496

voyageurs nous ont fait confiance

Haut