Histoire de l'Argentine

L'Argentine est un pays fascinant, forgé par son histoire. De l'époque coloniale jusqu'à l'indépendance, en passant par ses années de prospérité, chaque moment a eu une influence sur le pays. C'est cette nation riche de son passé que vous allez découvrir. Dans ses rues ou dans ses musées, vous remontez le temps !

L'époque coloniale en Argentine

Le premier explorateur à découvrir l'Argentine est un Espagnol, Juan Diaz de Solis. Il débarque à Rio de la Plata, en 1516. Malheureusement, il meurt quelques jours plus tard. Il faut attendre plusieurs décennies avant que les premiers colons ne prennent possession de l'Argentine. Ainsi, Pedro de Mendoza arrive en 1536, créant la capitale : Buenos Aires.

Les régions d'Argentine se peuplent depuis les pays-voisins, grâce à la route qui relie le Pérou à Rio de la Plata. Au fur et à mesure, des villes fleurissent autour de cette route. Elles sont parmi les plus connues aujourd'hui : Cordoba, Mendoza, Santiago del Estero, etc.

L'indépendance de l'Argentine

A partir de 1806, un vent de contestation et de liberté souffle sur l'Argentine. Buenos Aires est alors entre les mains de l'empire britannique. Rapidement, des milices locales renversent le pouvoir et se l'approprie. Le vice-roi est alors remplacé par le chef de la résistance. En 1807, les Britanniques tentent de reprendre le contrôle de la ville, sans succès.

Pendant cinq ans, les loyalistes et les patriotes se lancent dans une guerre civile. Afin de débloquer la situation, des missions argentines sont envoyées en Espagne pour faire pression auprès du roi Ferdinand VII et obtenir l'indépendance. Les Argentins essuient un échec. Suite à cela, le Congrès de Tucuman annonce l'indépendance des Provinces-Unies du Rio de la Plata, du Chili et du Pérou.

L'anarchie en Argentine

L'indépendance est suivie par une période d'anarchie totale. Il faut attendre 1826 pour voir un embryon de gouvernement se mettre en place, avec Bernardino Rivadavia, le premier chef du pouvoir exécutif de l'Argentine. Il met alors en place une Constitution fédérale. Malheureusement, elle n'intègre pas assez les provinces pour qu'elle soit acceptée.

En 1853, une nouvelle Constitution est proposée. Cette fois, elle provoque des conflits entre la Confédération des provinces et Buenos Aires. Après de nombreuses discussions, un premier accord est trouvé. Il donne lieu au pacte de San José de Flores et au remaniement de la Constitution.

1880 voit enfin arriver la première période de calme depuis de nombreuses années. On voit alors apparaître les bases d'une Argentine moderne. Son économie s'en ressent : l'élevage ovin et l'exportation de laine se développent. Elle profite également de l'arrivée du chemin de fer pour étendre son commerce.

La prospérité précède le radicalisme en Argentine

Entre 1886 et 1916, les propriétaires fonciers et les exportateurs prennent de plus en plus de pouvoir. En parallèle, le pays subit de plein fouet l'immigration de masse, provenant d'Italie. A cette époque, les étrangers et les femmes sont privés du droit de vote.

Hipólito Yrigoyen devient le premier Président élu au suffrage universel. Il décide de mettre fin à l'oligarchie des plus riches et de démocratiser davantage le pays. Il met en place une législation sociale et le droit à l'instruction. En 1930, le pays est frappé par une dure crise économique. Le gouvernement échoue à redresser la situation. L'armée provoque alors un coup d'état, renversant le pouvoir.

Les militaires tentent de reprendre le contrôle de la crise économique, en développant l'élevage extensif. Pour trouver du travail, les Argentins sont obligés de se rapprocher des villes. On assiste à un important exode rural, permettant à de nombreuses industries de voir le jour.

Il s'en suit des années difficiles pour les Argentins, devant supporter des gouvernements autoritaires et des dictatures militaires. Mais aujourd'hui, le pays a retrouvé son calme. Les rues sont animées par la joie et la bonne humeur. Les Argentins n'oublient pas pour autant leur passé. Ils continuent à le commémorer afin de ne plus jamais revivre la même chose.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

21378

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

141094

voyageurs nous ont fait confiance

Haut