Visiter Buenos Aires

Buenos Aires, la capitale argentine, est une ville moderne, portée par une culture mêlant les influences européennes et africaines. Visiter l'Argentine sans se rendre dans cette ville magique est impensable.

Découvrez nos offres pour visiter Buenos Aires :

Idées de voyages 100% personnalisables passant par Buenos Aires :
* Prix par personne et à partir de, sur une base 2 personnes


Buenos Aires tourisme : 5 raisons pour visiter Buenos Aires


Visiter une ville de tous les superlatifs :

Buenos Aires est une ville aux accents modernes, où la musique et l'art sont rois, la rendant incontournable au niveau international.

Découvrir l'art de l’Argentine :

La culture et l'art sont omniprésents, avec la présence des nombreux musées, d'écoles de tango et d'autres danses populaires, et de nombreux monuments artistiques.

Assister à un spectacle de tango (Milonga) :

Impossible de ne pas assister à un bal populaire - le Milonga - une soirée rythmée par le tango, autant dans le cadre d'un spectacle que d'un événement important.

Gouter le steak :

Réputé dans le monde entier, le bœuf argentin mérite qu'on y fasse honneur. Pensez à prendre le temps pour un repas typique dans un restaurant local.

Négocier des antiquités au marché aux puces :

Vous pourrez apprécier la richesse culturelle du pays en faisant un tour par les marchés aux puces. On peut y acheter et négocier de belles antiquités.


Les 5 choses incontournables a faire a Buenos Aires


Le quartier historique de San Telmo :

A l'est de la ville, c'est l'un des plus anciens quartier à visiter Buenos Aires, avec des maisons coloniales, de nombreux antiquaires et restaurants.

La Place Francia :

Elle doit son nom à la présence de son monument emblématique offert par la France à l'occasion du centenaire de l'indépendance.

L’avenue de Mayo :

Il s'agit d'une avenue centrale qui relie la place de Mayo avec la place du Congrès, et dont le style architectural est souvent comparé aux boulevards haussmanniens parisiens.

Prendre un café avec un medialuna :

Il s'agit d'un incontournable de la cuisine argentine ; ce mini-croissant souvent recouvert de sucre se déguste telle une viennoiserie accompagnant le café.

Traverser la plus large avenue du monde (Avenida 9 de Julio) :

Large de 140 mètres, il s'agit bien de l'avenue la plus large de toute la planète. Son nom lui a été donné en l'honneur du Jour de l'indépendance nationale, le 9 juillet 1816.


Que faire à Buenos Aires ?


Danser à la Catedrale Club

Située dans la zone Almagro, vous pourrez pendre des cours de tango dans ce cadre hors du commun. Si toutefois vous n'aimez pas danser, sachez que ce magnifique endroit vous accueille aussi pour assister à des concerts ou des spectacles. Et vous pourrez également profiter de son ambiance latine tout en dégustant des empañadas accompagnés d'une "cerveza" (bière).

Écouter de la musique au Théâtre Colón

Le Théâtre Colón est le plus bel opéra d'Amérique Latine. Vous pourrez y admirer des spectacles à des prix imbattables. Vous pourrez même venir assister à des représentations gratuites certains dimanches. Et si vous êtes un amateur de musique, sachez que l'orchestre du théâtre donne de temps en temps des concerts gratuits dans la ville pour tous ses habitants.

Marcher sur la longue Avenida 9 de Julio

Cette longue avenue fait penser à une autoroute californienne en plein centre ville. Elle possède sept voies praticables, s'étendant sur 140 mètres de largeur, et qui ont été réduites afin d'accueillir les voies rapides du Metrobus. Il faut savoir que l'Avenida 9 de Julio, une des rues les plus larges du monde, traverse la partie centrale de la ville du Nord au Sud, de la Plaza de la Constitucion à l'Avenida Libertador. Vous pouvez aussi marcher le long de l'avenue bordée d'arbres qui longe l'Avenida et y admirer des bâtiments du même style que celui du Théâtre Colón, du palais de l'Ambassade de France et de l'Obélisque.

Parcourir le jardin botanique Carlos Thays

Dans la zone de Palermo, vous trouverez le jardin des plantes Carlos Thays. Il s'étend sur une zone triangulaire d'environ sept hectares abritant plus de 5 500 espèces végétales. Vous y verrez des monuments, des sculptures et cinq serres avec des plantes poussant dans les zones les plus chaudes de la planète. Il faut savoir que ce paradis est une création de l'architecte et paysagiste français Carlos Thays et abritait la demeure où a vécu l'artiste.

Respirer dans le Parque Tres de Febrero

Au Nord de la zone de Palermo, vous visiterez le Parque Tres de Febrero, un endroit parfait pour faire un pique-nique ou profiter d'un moment de détente. Son nom provient du jour où le général Juan Manuel de Rosas, grand rival du président Domingo Faustino Sarmiento, a été défait. Ce parc dispose d'un lac, où vous pouvez faire une promenade en bateau, mais son secteur le plus populaire est le Rosedal qui compte plus de 14 000 roseraies dans une zone possédant un superbe pont de couleur blanche. Véritable poumon vert de la ville, le Parque Tres de Febrero, comprend également le jardin de Los Poetas où vous pourrez contempler les bustes des plus grands poètes de l'histoire et le planétarium de Buenos Aires.

Se promener sur l'Avenida Florida

L'Avenida Florida est une voie piétonne, existant depuis 1971, qui relie le centre ville de Buenos Aires à ses zones Nord, entre la place de Mayo et l'Avenida 9 de Julio. Vous y trouverez des grandes marques et des centres commerciaux, ainsi que des magasins plus caractéristiques, d'artisans et de stands ambulants. L'Avenida Florida offre également un large éventail de restaurants et de chefs-d'œuvres d'artistes de rue.

Déambuler sur les ferias

Les ferias sont des sortes de marchés ouverts, où l'on vend de tout. On y trouve beaucoup de produits artisanaux. Les marchands fabriquent eux-même leurs produits et prendront plaisir à parler avec vous de leur activité. Mais les ferias ne se limitent pas qu'à la vente d'objets et de nourriture, on y trouve aussi toutes sortes d'animations : spectacles de danse, musique, dégustations de produits locaux, parrillas (barbecue de rue) etc. Les bars et cafés à proximité sont remplis et l'ambiance est toujours au rendez-vous. Il faut savoir que les ferias ont généralement lieu le dimanche et la ferma de Mataderos est particulièrement connue.

Admirer la Floralis Générica

Située sur la Plaza de las Naciones Unidas, la floralis générica est une fleur géante de 23 mètres qui s'ouvre et se ferme suivant la luminosité de la journée. Véritable emblème de la ville, elle dispose d'un bassin situé en dessous qui ajoute de superbes reflets.

Sauter en parachute

Le mot "Buenos Aires" signifie littéralement "bons vents", ce qui peut expliquer que cette activité soit si populaire. Elle vous fera découvrir un beau ciel bleu et une superbe vue sur l'Atlantique.

Déguster de bons vins

L'Argentine est un des plus gros producteurs de vins au monde.Vous pourrez donc dès la sortie de la ville admirer de superbes vignobles et dans tous les bars du centre de Buenos Aires goûter à la production locale.


Que voir à Buenos Aires ?


La Plaza de Mayo

La Plaza de Mayo se situe dans la zone de Monserrat où a eu lieu la Révolution du 25 mai 1810. Bordée de certains bâtiments historiques et gouvernementaux les plus importants d'Argentine (tels que la Casa Rosada, la Cathédrale métropolitaine, le Cabildo [banque argentine] ou le siège du gouvernement national), elle abrite aussi la Pyramide de Mayo en mémoire aux révolutionnaires de l'indépendance et le monument équestre dédié au général Manuel Belgrano, créateur du drapeau argentin.

La Casa Rosada

Siège du pouvoir exécutif de la République d'Argentine, la Casa Rocade accueille également les bureaux du Président de la République et surplombe la place de Mayo. D'abord forteresse royale avec des ponts-levis, elle a servi de siège des gouverneurs de la ville et plus tard par les vice-rois, avant d'accueillir les gouvernements indépendants en 1810. Le président Bernadino Rivadavia y fit créer un porche vers 1820 pour remplacer le pont-levis. La Casa Rosada, comme signifie son nom, est vraiment couverte d'une couleur rosée et accueille depuis 1957 le Museo de la Casa de Gobierno, qui expose des portraits et des objets de présidents. C'est aussi l'édifice dont le balcon a immortalisé Eva "Evita" Peron, les bras levés et que l'on peut voir sur de multiples photos vintage et dans de nombreux films.

L'Ayuntamiento

Appelé le Cabildo Nacional, l'Ayuntamiento a des intérieurs qui ont gardé leur beauté d'origine, tandis que l'extérieur a été reconstruit avec des matériaux plus modernes. Sachez qu'il est également intéressant de visiter le Musée national du Cabildo et de la révolution de Mai qui abrite des documents, des peintures et des témoignages de la période de la révolution de 1810 qui s'est déroulée sur la place de Mayo, juste à côté.

La Cathédrale Métropolitaine

La Cathédrale métropolitaine accueille un musée dédié au pape François et expose certains des objets qui lui ont appartenu quand il était encore le cardinal Bergoglio, archevêque de Buenos Aires. Les inondations, les incendies et l'affaissement ont conduit la cathédrale à renaître à plusieurs reprises et seulement en 1852 dans sa forme actuelle. Elle a officiellement été achevée en 1911 avec l'ajout de décorations. À l'intérieur, elle présente un sol orné de mosaïques vénitiennes, des confessionnaux provenant des missions jésuites et un crucifix en bois réalisé par Manuel de Coyto en 1671.

Le Cementerio de la Recoleta

Le Cementerio de la Recoleta est un cimetière organisé comme la villes de Buenos Aires, c'est-à-dire avec des allées parallèles et perpendiculaires. Les tombes sont souvent assez similaires. Il en existe une visite guidée dans plusieurs langues. Il y aussi le cimetière de la Chacarita, assez excentré dans Buenos Aires, beaucoup plus grand que celui de la Recoleta où se trouve la tombe de Carlos Gardel, célèbre chanteur de tango. À noter que ce lieu est bien plus qu'un cimetière, c'est un musée d'art qui remonte aux années 1800. Ses mausolées de marbre sont dédiés à des familles entières et leurs descendants et ils sont ornés de sculptures et d'autres constructions extravagantes qui reflètent l'opulence de l'élite argentine.

La réserve écologique

La réserve écologique de Buenos Aires est un poumon vert de la ville. Plusieurs sentiers permettent de profiter du lieu. On peut facilement voir la mer et y apercevoir par temps dégagé l'Uruguay. Il est possible d'y louer des vélos, mais tous les sentiers ne sont pas toujours praticables. En bordure de la réserve, vous pourrez trouver des sandwicheries proposant des Lomitos. Ce sont des sandwichs avec de la viande grillée et des condiments que l'on rajoute soi-même : sauce piquante, salade, oignons, poivrons marinés.

L'Obélisque

Parmi ses monuments incontournables, Buenos Aires compte aussi un Obélisque. Construit en 1936, il a été réalisé dans l'intention de célébrer le quatrième centenaire de la fondation de la ville. Situé dans le centre, à l'endroit où l'Avenida Corrientes croise l'Avenida 9 de Julio, il se dresse dans le secteur de San Nicolas. Plusieurs dates d'événements importants sont rapportées sur les côtés en relief de cet obélisque. Avec ses 67,5 mètres de hauteur, il a été menacé d'être démoli, mais il est désormais considéré comme un symbole monumental de la ville.

Caminito

Caminito est un musée en plein air, réalisé par Benito Quinquela Martin et inspiré par les logements sociaux des immigrants du quartier de la bouche en les reconstruisant en bois. Le Caminito est situé près de la rivière Richuelo, non loin de La Bombonera. Il comprend un peu plus de 100 mètres de rue colorées, grâce aux façades des bâtiments qui la bordent, avec des restaurants et des milongas où l'on danse le tango. Caminito est également un endroit où l'on peut voir beaucoup d'artistes locaux : des peintres, des musiciens et des danseurs prêts à danser le tango. Autrefois refuge des immigrants qui travaillaient dans les chantiers navals et construisaient des maisons avec des matériaux de déchets (tels que le fer et le bois), cette zone abrite depuis 1959 les constructions-symboles d'un Buenos Aires qui n'existe plus, mais qui aime toujours autant danser.

Le stade de la Bombonera

Les fans de football seront enchantés en voyant un des stades mythiques argentins, celui de La Bombonera. Ouvert en 1940, il a été construit sur les fondations d'un bâtiment en bois et a une capacité de 49 000 sièges. Initialement nommé en l'honneur du président Camilo Cichero, il s'appelle désormais l'Estadio Alberto Josè Armando, en l'honneur d'un autre président. La Bombonera accueille aussi un Musée, avec une sorte de Temple de la renommée mural dédié à Diego Armando Maradona et la guitare avec laquelle Lenny Kravitz a joué lors de son concert en 2005.


Quels quartiers visiter à Buenos Aires ?


Palermo

Palermo Buenos Aires est le quartier le plus grand et le plus animé de la ville. C'est l'endroit branché de la capitale où il est de coutume de se détendre sur la terrasse d'un café ou d'un restaurant pour profiter de l'ambiance singulière qui y règne. Palermo, c'est aussi l'espace le plus festif. Les argentins ont l'habitude de s'y retrouver dans un bar avant d'aller danser dans un «boliche» où l'ambiance latine est au rendez-vous. N'hésitez pas à découvrir également la librairie El Ateneo, située au 1860 avenue Santa Fe, qui est un ancien théâtre transformé en bibliothèque. Il faut savoir que la zone de Palermo est divisé en trois parties : le Palermo Viejo avec son parc Tres de Febrero, le jardin japonais riche en lacs artificiels et maisons de thé, le jardin botanique Carlo Thays et le Zoo de Buenos Aires, ainsi que le Planétarium Galileo Galilei. Palermo Soho et Palermo Hollywood regorgent d'édifices historiques et de boulevards bordés d'arbres et vous y trouverez aussi les plus grandes marques de la mode, des cafés et des librairies, sans oublier le Musée Malba d'art latino-américain et le Musée Evita, qui abrite également des vêtements et des chaussures d'Eva Peron.

La Boca

Célèbre pour ses couleurs et ses dessins, c'est aussi à cet endroit que se trouve le célèbre stade de football nommé « la Bombonera». Dans ses rues animées, vous pourrez aussi admirer des spectacles de Tango et de musique depuis les terrasses des bars et des restaurants. De son nom "la bouche" en français, cet endroit propose aussi de nombreuses autres attractions, telles que le Caminito avec ses petites maisons peintes, le pont de transport Nicolas Avellaneda et une église néoclassique, nommée en l'honneur de saint Jean l'évangéliste, qui fut érigée à la fin du XIXème siècle.

San Telmo

Espace assez vivant au sud de Buenos Aires, San Telmo est dans la journée animé par pleins de petits restaurants, salons de thé, glaciers, son marché aux puces (le dimanche) et en soirée avec ses multiples bars, pubs et discothèques. Le marché est situé le long de la rue Humberto Primo et il y a également le marché couvert qui se trouve au croisement de Defensa et Carlos Calvo. Dans ces deux marchés on retrouve des produits issus de l'artisanat : le matériel pour le maté, bijoux en argent, des jouets... Dans ce lieu se trouve aussi la Promenade Dessinée. Il s'agit de quelques rues où des dessins de personnages de bande dessinée argentine ornent les murs. Vous trouverez notamment des dessins de Mafalda et ses amis, la célèbre petite fille connue dans le monde entier.

La Recoleta

Cette zone résidentielle haut de gamme de la capitale argentine doit son nom "Recoleta" au couvent des pères Recoletos de l'ordre franciscain qui se sont installés à Buenos Aires, en fondant d'abord l'église de Notre-Dame de Pilar et un cimetière qui est l'une des étapes à ne surtout pas manquer. La Recoleta est aussi l'endroit où vous pourrez parcourir les étals d'un marché de l'artisanat de qualité, situé à droite de la jolie Plaza Alvear, en face de l'église de Pilar. Non loin de la place, vous pourrez voir la Floralis generica, une sculpture florale aux pétales métalliques qui se ferment le soir pour s'ouvrir à nouveau le jour suivant. Ne manquez pas non plus le musée des arts.

Le Centro

Le cœur de Buenos Aires, autrement dit le Centro, se trouve entre la place de Mayo et la plaza del Congreso, le long de l'avenida de Mayo, jusqu'à la plaza San Martín et l'avenida Santa Fe. Il regroupe la plupart des administrations, des banques et des commerces. D'un premier abord monotone, il ne faut pas hésiter à se laisser guider dans les rues qui se coupent et s'entrecoupent. Ici, tout se conjugue, passé, avenir, prospérité et crise économique. C'est un labyrinthe vraiment fascinant.

Puerto Madero

La zone de Port Madero est connue pour être la zone riveraine la plus moderne et l'un des points forts de Buenos Aires. Avec des gratte-ciels en verre, d'élégants restaurants et de chics boîtes de nuit, cet endroit est très apprécié par les personnes aisées. Il est aujourd'hui considéré comme le centre d'affaires le plus important de la ville. Vous pouvez y admirer également le Puente de la Mujer (en français "Pont de la Femme"), pont piéton de 160 mètres de long sur 6,20 mètres de large.

Belgrano

Belgrano, zone résidentielle au nord de Buenos Aires, offre à la fois un havre de paix et une énergie commerciale. La classe moyenne supérieure aime y vivre parmi les tranquilles et verdoyantes rues du centre et faire du shopping le long de l'Avenida Cabildo bordée de boutiques, de magasins et de cafés typiques. Les principaux points touristiques de Belgrano sont la Plaza Belgrano et la Cathédrale. La Plaza Belgrano est en effet un point de rencontre important pour les artistes locaux, qui ouvrent leurs marchés le week-end et assurent une agréable activité en plein air pour les touristes à Buenos Aires.


Combien de jours pour visiter Buenos Aires ?


Visiter Buenos Aires en 1 jour

Si vous devez visiter Buenos Aires en 1 jour, alors flânez tout d'abord dans la Recoleta entre les bâtisses chics, les nombreux musées et le grand cimetière que l'on visite comme un parc. Puis jetez un œil dans les ruelles aux baraques multicolores de "la Bouche", le Montmartre de Buenos Aires, mélangeant joyeusement des attractions de tango touristiques, des ateliers d'artistes, des boites à marins ("la Bouche" est située sur le port naturel de Buenos Aires), des restaurants bohèmes, des cafés populaires aux couleurs azur et or du club local, où Maradona est toujours révéré comme un dieu. Vous pourrez ensuite dans l'après-midi lécher les vitrines sur la rue piétonne «Calle Florida», vous rendre alors à Port Madero, l'espace le plus chic de la capitale, sur les rives du Rio de la Plata, où on mange le bœuf le meilleur du monde, où il y a des hôtels cinq étoiles, des bureaux, un complexe de cinéma, un casino, une grande réserve écologique, et un très beau musée de peintures. Quand vient la Buenos Aires nuit, allez voir un spectacle dans le spectaculaire Teatro Colón et allez déguster une boisson dans le plus vieux bar de la ville, le cafe Tortoni, toujours dans son ambiance de la moitié du XIXème. Passez enfin la nuit dans une ou deux Milonga si vous restez dormir Buenos Aires et repartez heureux avec de magnifiques souvenirs.

Si vous passez trois jours à Buenos Aires, il est conseillé le premier jour de visiter chaque magnifique coin de rue du centre-ville (Place de Mayo, Casa Rosada, Cabildo, Manzana de las Luces, Microcentro, calle Florida, Galeria Pacifico, Avenida de Mayo, 9 de Julio et visite du Teatro Colon, en passant la soirée dans une parilla). Le deuxième jour, vous vous consacrerez aux endroits suivant : zone de La Boca et Caminito, zones de Recoleta et de Palerme (cimetière de Recoleta, musée des Beaux-Arts, musée Evita et Malba) en passant la soirée dans le lieu branché de Palerme. Et le troisième jour, vous visiterez Puerto Madero et la réserve de Costanera Sur, l'espace Saint Telme (calle Defensa, El Zanjon, Plaza Dorrego), en faisant une soirée tango dans une milonga.

Une semaine a Buenos Aires

Si vous restez une semaine a Buenos Aires, vous appliquerez le même programme que précédemment. Vous aurez la possibilité de faire en plus une halte au parc de Palerme ou au jardin des plantes, de visiter le musée d'art espagnol de Belgrano et de prendre un cours de tango dans une milonga.

Que visiter en Argentine ?

La ville de Tigre

Profitez de votre passage à Buenos Aires pour faire un crochet par la ville de Tigre, située au nord de la capitale, et y passer quelques heures. Surnommée la Venise verte argentine, Tigre est une ville verdoyante et paisible, construite sur les bords du delta du Parana. Attention, tous les déplacements s'y font en bateau. Les maisons y sont bâties sur pilotis et vous apprécierez ses jolis cours d'eau parsemés de petits îlots sauvages riches en faune et en flore.

Les chutes d'Iguazú

Situées à la frontière entre le Brésil et l'Argentine, en plein cœur du parc naturel national d'Iguazú, ces 275 chutes d'eau grondent au cœur d'une végétation luxuriante. Considérées comme les plus belles au monde, vous pourrez faire une grande balade de plus de cinq heures autour de ces merveilles. Il faut savoir que le site des chutes est entouré par une forêt subtropicale très riche en faune et flore, n'hésitez donc pas à vous y aventurer également. Des sentiers aménagés, comme celui de Macuco, permettent de profiter de belles balade. Avec un peu de chance et beaucoup de discrétion, vous observerez les animaux typiques de la région : oiseaux, singes hurleurs, agoutis, tamanoirs...

La cascade Garganta del Diablo

Toujours dans le parc national d'Iguazú, vous pourrez également voir la cascade Garganta Del Diablo. Accessible à pied au terme d'une petite randonnée d'environ six kilomètres (ou en train pour ceux qui préfèrent), la Gorge du Diable offre l'un des points de vue les plus spectaculaires sur les chutes. Cet étroit et vertigineux gouffre en forme de U voit chuter la moitié du débit de la rivière sur une hauteur de 82 mètres. Lors de votre ascension vers la Gorge du Diable, vous avancerez sur une passerelle au-dessus de l'eau qui offre une jolie vue du dessus de la cascade. Avant d'arriver sur la passerelle, observez la nature autour de vous, vous pourrez avoir la chance d'observer des toucans et des hérons et même d'apercevoir un caïman.

Le glacier Perito Moreno

Le glacier Perito Moreno est situé au cœur du parc national Los Glaciares en Patagonie argentine et se révèle être un monstre de glace impressionnant de beauté. Il fait partie de la troisième plus grande calotte glacière du monde, située au bout de la chaîne des Andes, au sud de la Patagonie. Pour y aller, la première chose à faire est de vous rendre dans la ville d'El Calafate puis il vous suffit de prendre une navette. Sur un parcours d'environ 80 kilomètres, on voit changer le paysage de façon surprenante : prairies, lacs, puis montagnes, forêts de sapins et enfin la glace. Voir apparaître au détour d'un virage cette imposante barrière blanche teintée de bleu, d'une hauteur de 180 mètres sur 5 km de large, est réellement un spectacle inoubliable. Une fois à pieds, des passerelles longent le glacier et permettent de s'en approcher très près. Si vous avez de la chance, vous pourrez assister en live au détachement de blocs de glace. Des croisières en bateau d'environ une heure sont également faisables.

Le parc Aconcagua

Dans la province de Mendoza se trouve le Parc Aconcagua, réserve naturelle argentine de plus de 71 000 hectares. Connu pour abriter de nombreuses et très hautes montagnes, ce parc est le rendez-vous incontournable des passionnés d'escalade et d'alpinisme. Le Mont Aconcagua, célèbre pour ses neiges éternelles, est avec ses 6 960 mètres le plus haut sommet de tout l'hémisphère Sud. Son ascension difficile requiert quand même une solide expérience et prend environ 15 jours (à faire de préférence entre mi-novembre et mi-mars). Au sommet de l'Aconcagua vous attend un panorama exceptionnel sur toute la cordillère des Andes. Si vous n'êtes pas adepte de l'alpinisme, il est également possible de visiter le Parc et d'observer le Cerro Aconcagua de loin, au gré de plusieurs sentiers de randonnée. Le chemin de Laguna de los Horcones fait par exemple une boucle de 2 km environ, au travers des vallées verdoyantes. On atteint une magnifique lagune depuis laquelle on peut alors admirer la cime enneigée de l'Aconcagua. les plus aventureux, il est également possible de participer à des excursions de 2-3 jours dans les montagnes du parc, qui vous mèneront jusqu'au camp de Confluencia à 3 300 mètres d'altitude. L'intérêt de prendre de la hauteur est de pouvoir observer les glaciers suspendus ainsi que les curieux amas de pics de glace appelés «los Penitentes».

La route 40

La fameuse route 40 est la route la plus longue d'Argentine et l'une des plus longues du monde. Elle fait en effet 5 000 kilomètres et relie la frontière bolivienne à la Patagonie. La route 40 vous emmènera au beau milieu de paysages plus splendides les uns que les autres, avec d'importantes variations de climats. Pendant votre voyage en Argentine, vous aurez forcément l'occasion d'y passer, notamment pour accéder aux principaux parcs nationaux du pays. À noter que cette liste n'est pas exhaustive et que l'Argentine regorge de nombreuses autres merveilles à visiter avec de nombreux point de vue historique...

Haut